ARTICLES AVEC LE TAG : "litterature"


27. janvier 2016
Ahhh ce vent… ça faisait longtemps. C’est un spectacle à lui tout seul. Des bourrasques violentes et puissantes qui remuent le jardin. Les feuilles tombent sec. Les arbres valsent avec le courant, menacent de s’arracher d’une seconde à l’autre. Les débris s’élèvent en grand tourbillons s’abattent sur la véranda, produisant des claquements plusieurs fois réitérer comme des caniches contre un rocher. Et les chaises en bois ou en plastique se frôlent, glissent et flottent...

11. janvier 2016
Aujourd’hui on a quitté la Capitale pour nous rendre à Sfax. C’est la grande ville usine du pays et le lieu de naissance de Melha, la compagne de Jahil. Jahil n’était pas chaud d’y aller et ça se comprends. Mais Melha doit y mené des affaires. Et sur la route entre Tunis et Sfax, on pouvait voir des habitations à l’aspect vieillot. Des champs d’oliviers, de la verdure, des montagnes géantes, presque en vie. On dirait des titans géants qui sommeillent. Une vision genre...
07. janvier 2016
Je veux demeurer éternellement ivre sur cette véranda Qu’à la seule observation du paysage je m’apaise Plus de bouteille de gaz, plus de pensées Plus de voyages ; Plus de flouze Tunis, Sfax, la Mer, le Désert, Et la France mon cercueil, Tout ça, osef Il n’y a plus que ce tableau, Mon tableau qui se meut lentement Dans l’entassement de villas au semblant de châteaux Entre deux vétuste borj surplombé de palmiers L’un encore habité et l’autre totalement désolé Et mes yeux...

25. décembre 2015
Shams, aurait pu me réveiller, si un bonhomme ne le devançait pas chaque jour, me conseillant sur un ton solennel : « Allez à la prière ! La prière est mieux que le sommeil ! La prière est mieux que le sommeil ! ». En bon pratiquant, je n’ai pas manqué de faire mon café et de cramer ma clope, en profitant de la fraîcheur de la matinée. Le réveil sur la véranda a été fastidieux et glisser mon corps jusqu’à la cafetière à bientôt fini par réveiller toute la compagnie. «...
19. décembre 2015
C’est fœtus que sortis de ma génitrice j’ai crié : Zapoï ! Zapoï consommant cette vie cul sec a l’instar de ceux qui sirotent ivre totalement ! Und Tanzen : Tanzen ! Tanzen ! Tanzen ! Comme s’il y en avait d’autres. Zapoï avec rigueur ! Sans en laisser une seule goutte ! Avec violence et élégance ; Un Brasier de zuperbes uppercuts ! Zapoï vacillant avec la force d’un cyclone, rebondis ma course Sur musique des doigts qui craquent à l’impact de mon crochet. Zapoï appuis...

17. décembre 2015
Ce mardi-là, comme d'habitude, je fis faux-pas à Orphée Et sur le pas de sa porte, j'ai flyé pour Mars porter visite à ma Souveraine d’Ares. cité façonné de rubis, ces femmes régnantes D’une poigne de fer. Les hommes enfermés dans le soufre font couler la forge Et n’en sortent seulement la nuit pour rejoindre leurs foyers en frêles sous-fifres. A ces fameuses, j’ai attribué : colère et force, Passion et sang qui en firent des déesses. Fulgurances et flagrances , Sujet de...
07. décembre 2015
« Prendre du recul » ou « aller de l’avant » c’est tourner en rond et donc rester à la surface. « Creuser la chose » c’est le même résultat mais en perdant deux fois plus de temps. Alors ce qui nous reste à faire, c’est « prendre de la hauteur ».

28. novembre 2015
Si vous croyez vraiment en votre Dieu et que tel que vous l’affirme votre Livre, il est à l’origine de tous les bienfaits dont vous profiter actuellement. Si vous croyez vraiment que cette terre n’est qu’un passage pour un monde meilleur. Alors vous devriez disposer la majorité de votre temps à le prier plutôt qu’à travailler afin de vous enrichir des futilités de ce monde passager. Si vraiment vous croyez en ce Dieu Généreux et Miséricordieux ; vous ne passerez pas votre...
21. novembre 2015
Un oiseau enfermé dans une cage thoracique Cage thoracique enfermée dans une cage anguleuse Et celle-ci enfermé dans une cage sphérique Et dehors ? Le vide tout plein, l’apesanteur, le corps plane Débris mécanique que chaque atome aura déserté Et toi oiseau, tu iras certainement rejoindre l’étoile qui t’aspire Avec un peu de chance tu seras happé par un béant tourbillon noir Et là tu retourneras dans la lumière. Négatif lumineux. Âme oiseau toi aussi t'es moisi Mais ta...

Afficher plus